www.oradour-cantal.com
Bienvenue
Sondage
Que pensez-vous de notre site Internet?

Météo

Météo à Oradour

3 °C / Pluie Fine
Vent: O de 7 km/h
Humidité: 100%
Auj
2/6 °C
Mar
-5/1 °C
Mer
-2/4 °C
Jeu
3/6 °C
Calendrier
Espace privé
Utilisateur
Mot de passe
Connexion
Contact/Accès

Commune d'Oradour • Le bourg 15260 ORADOUR

Tél : 04 71 23 37 52 • Fax : 04 71 23 39 07

Nom *
Prénom *
Adresse
Adresse suite
Code postal
Ville
Téléphone *
Email *
Message *
* champs obligatoires

 

Les rues

d'ORADOUR

Lucie Aubrac, néeBernard, le 29 juin 1912 à Paris de parents originaires de Saône-et-Loire, morte le 14 mars 2007 à Issy-les-Moulineaux, est une résistante française à l'Occupation allemande et au régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale, épouse de Raymond Aubrac, résistant français

Jean Tenenbaum, dit Jean Ferrat, né le 26 décembre 1930 à Vaucresson et mort le 13 mars 2010 à Aubenas, est un auteur-compositeur-interprète français

La rue Laffitte est une voie du 9ᵉ arrondissements de Paris. Elle commence boulevard des Italiens et se termine rue de Châteaudun. Elle porte le nom du banquier et homme politique français Jacques Laffitte

Maurice Montel, né le 10 juin 1900 à Espaly-Saint-Marcel (Haute-Loire) et mort le 14 mai 1996 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), est un homme politique français. Député Gauche indépendante du Cantal de 1936 à 1940, refusa de voter les pleins pouvoirs au maréchal Philippe Pétain.

François Marty, né le 18 mai 1904 à Pachins (Aveyron) et mort le 16 février 1994 à Monteils (Aveyron), est un ecclésiastique catholique français. Il fut ordonné prêtre le 28 juin 1930 en la cathédrale de Rodez. Le 6 février 1952, il est nommé à l'évêché de Saint-Flour. De mars 1968 à janvier 1981 il est archevêque de Paris.

Marie Félicie Élisabeth Marvingt, née à Aurillac le 20 février 1875 et morte à Laxou (Nancy) le 14 décembre 1963, surnommée « la fiancée du danger », est une pionnière de l’aviation en France et l'une des meilleures alpinistes du début du siècle dernier. Durant la guerre elle est autorisée, avec l'aval même du maréchal Foch, à rejoindre le 3e régiment de chasseurs alpins. Intervenante volontaire pour la Croix-Rouge, elle assume les fonctions d'infirmière de guerre et d'aide-chirurgicale de campagne. En 1955, pour son 80e anniversaire, Marie Marvingt accompagnée par un officier de l'U.S. Air Force vole au-dessus de Nancy à bord d'un chasseur supersonique américain. La même année, elle passa enfin son brevet de pilote d'hélicoptère.

Elle reçoit de nombreuses décorations, notamment : Officier de la Légion d'honneur (1949).Croix de guerre 1914-1918 avec palmes.

Les rues de
ROUIRE

 

Marie Curie, est une physicienne et chimiste polonaise, naturalisée française. - née Maria Salomea Skłodowska, le 7 novembre 1867 à Varsovie, alors dans l'Empire russe, d'un père professeur de mathématiques et de physique et d'une mère institutrice. Elle est la benjamine d'une famille de quatre sœurs et un frère. Elle est morte le 4 juillet 1934 au sanatorium de Sancellemoz situé à Passy, (Haute-Savoie).

Pierre Curie, son époux, et Marie Curie reçoivent une moitié du prix Nobel de physique de 1903 (l'autre moitié est remise à Henri Becquerel) pour leurs recherches sur les radiations. En 1911, elle obtient le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium. Elle est la seule femme à avoir reçu deux prix Nobel. Elle est également la première femme lauréate en 1903, avec son mari, de la médaille Davy pour ses travaux sur le radium.

 

Henri Pourrat, né à Ambert (Puy-de-Dôme) le 7 mai 1887 et mort à Ambert le 16 juillet 1959, est un écrivain et un ethnologue. Le prix Goncourt lui est décerné, en 1941, pour Vent de Mars. L'Auvergne est pour lui le lieu privilégié pour découvrir et comprendre la nature et l'esprit paysan.

Il écrit de très nombreux ouvrages notamment : les Montagnards, poème, en 1919, Gaspar des montagnes, 1922, Histoire fidèle de la bête de Gévaudan 1946, Les Légendes d'Auvergne 1947, Ma maison manque de prières, 1954.

 

Docteur Alphonse Jouve

Médecin généraliste à Pierrefort lorsque la guerre éclate en 1914. Il est médecin Major au 1er régiment d’artillerie durant la Grande Guerre. Quatre citations pour son courage et son dévouement. De retour à Pierrefort, il continue d’exercer son métier de médecin.

Il fut Maire et Conseiller général de Pierrefort. Il décède accidentellement près de Rouire le 13 février 1954. Décoré Chevalier de la Légion d’Honneur.